5 avantages pour la santé de faire des squats tous les jours

La maîtrise des squats est un exercice important pour la longévité. En vieillissant, nous perdons notre flexibilité et notre mobilité, créant ainsi un effet de déclin physique en cascade dans nos vies. Ce déclin physique conduit à une mauvaise posture lorsque le système de guidage du corps devient plus faible et moins capable de maintenir le corps droit. En s’accroupissant tous les jours en utilisant une forme de squat appropriée, cet exercice peut inverser les effets de ce déclin naturel.

Avantages du Squat pour la santé

Les effets négatifs de notre mode de vie sédentaire sont maintenant caractérisés par une «maladie de siège» pour les métiers nécessitant de rester immobile devant un ordinateur. Les symptômes de maladie assis comprennent une mauvaise posture, une fatigue chronique, une augmentation de la pression artérielle, un gain de poids et un métabolisme plus lent. Ces effets secondaires de rester assis trop longtemps augmentent le risque de maladie cardiovasculaire et de cancer.

Les endocrinologues, qui étudient l’obésité sociétale, recommandent que les gens bougent plus souvent avec plusieurs petits objectifs pendant la journée. Faire des squats tous les jours peut aider à combattre cette inactivité.

#Fitness Faire du squat tous les jours, peut aider à combattre l'obésité sociétale. Click To Tweet

Les 5 avantages pour la santé de faire des squats tous les jours sont :

  1. Améliorer la mobilité de la hanche et de la cheville
  2. Renforcer les élingues musculaires du noyau
  3. Améliorer la posture verticale
  4. Augmentez la force et la puissance globales
  5. Améliorer la conscience cognitive du corps

Corriger votre posture avec le Squat

Une bonne posture lors d’un exercice de squat est essentielle pour bénéficier des avantages de ce mouvement. Ces mouvements sont composés de plusieurs articulations. Un bébé comprend intuitivement comment s’accroupir parfaitement. Au fil du temps, le corps perd cette fonctionnalité par le biais de plusieurs facteurs tels que :

  1. Mouvement après une blessure : Lorsque nous blessons une partie du corps d’autres parties du corps sont nécessaires pour ramasser le mou souvent nous obligeant à nous contorsionner dans différentes positions pour échapper à la douleur ou se déplacer autour de la blessure. Même une semaine de contorsion peut provoquer des mouvements différents du corps.
  2. Séance prolongée : Plus nous nous asseyons, plus nous nous affaissons naturellement. Cette affaissement contribue à la position de tête en avant que les muscles dans le haut du dos et le cou deviennent étirés et moins engagés. Les muscles thoraciques raccourcissent et la tête est maintenant retenue. En outre, les muscles fléchisseurs de la hanche et le psoas à l’avant se resserrent et se raccourcissent tandis que le bas du dos devient étiré et moins engagé. Je me réfère souvent à lui comme « posture de tortue dos. »

Squat : Quelle position ?

Position squat

Utilisez une bonne technique de squat pour combattre cette dégradation. Quelles sont les bases d’une bonne position ? Il est d’abord important de réveiller la connexion des pieds au sol et de trouver une position d’appui confortable entre les pieds. Pieds largeur des épaules ou un peu plus large est un bon point de départ. Il y a trois points sur les pieds qui établissent notre équilibre – le talon, la grosse protection d’orteil et la garniture d’orteil. Ne décollez pas les talons lors de l’exercice de squat !

Deuxièmement, quand une largeur d’appui confortable est atteinte, les hanches doivent être capables de tourner légèrement à travers lorsque vous pressez les fessiers (muscles bout à bout). Cela aidera le haut du corps à trouver un meilleur alignement postural en combattant la position de la tête avant décrite ci-dessus. Mon objectif avec les clients est de les aider à trouver leur meilleure posture avant d’apprendre à s’accroupir. En exécutant cette tâche de conscience corporelle tous les jours et en lançant ensuite un programme de squat, le stagiaire peut commencer à remplacer les vieilles habitudes posturales préjudiciables et à améliorer la force globale. Bien se cambrer l’ors de la flexion !

Technique de squat

Position du bébé pour le squat

Une fois qu’une posture solide et enracinée est établie, il est temps de se mettre au travail. Notez le bébé accroupi sur la droite. Ses genoux sont sur ses chevilles avec des tibias verticaux. Son torse est dans une position neutre sans arrière bas arqué ou arrondi. Le bébé va se lever en utilisant la puissance des jambes seul. Comment la personne moyenne peut-elle réapprendre cette compétence primordiale ? Commencez par apprendre à vous accroupir en utilisant un cadre de porte ou un poteau en utilisant la position établie ci-dessus.

Une fois que vous êtes face au cadre de la porte avec votre position confortable, tendez les bras devant vous sur la hauteur de la poitrine et attrapez la moulure ou le poteau de chaque côté avec vos doigts. Maintenant, laissez vos genoux dériver et commencez à vous asseoir et ne vous penchez pas en utilisant le cadre ou le poteau pour garder votre torse droit. Lorsque le stagiaire apprend à stabiliser son corps dans une position plus droite, il engage ses abdos inférieurs. C’est une fonctionnalité perdue lorsque vous êtes assis pendant de longues périodes dans une position affaissée.

Marcher les mains vers le bas pendant que vous abaissez votre corps. Comme le corps baisse les genoux ne peut pas passer au-dessus des orteils. Assurez-vous de repousser les genoux les uns des autres pour créer plus de hanches mobiles et soulager les genoux. Cela vous permettra de vous asseoir plus profondément. Prenez le temps de développer une meilleure flexibilité de la hanche et de la cheville et ne forcez pas à vous asseoir trop profondément trop tôt. La flexibilité viendra avec la pratique quotidienne. Engager les trois points d’équilibre des pieds discutés plus tôt pour repousser les mains vers la position de départ pour la stabilité. Restez connecté avec les pieds à travers toute la gamme de mouvement.

Squat tous les jours !

L’intégration de ce mouvement dans votre routine quotidienne prend environ 15 minutes. Je recommande de commencer avec 2 séries de 10-12 répétitions par jour pour intégrer une nouvelle voie neuromusculaire. Comme votre force et votre mobilité améliorent la vitalité augmente. Mes clients trouvent que les tâches qui semblaient écrasantes ou inaccessibles deviennent soudainement plus faciles à exécuter. Le corps trouve une nouvelle synergie qui lui permet de surmonter et d’améliorer le mouvement global.

Conclusion

La question est : êtes-vous prêt à sortir du canapé et à lutter contre votre maladie assis ? Repoussez la vague du vieillissement et bougez avec une bonne technique de squat. Cet exercice effectué quotidiennement peut enflammer et prolonger votre force vitale.

Partagez cette page !